Accueil Habitation et alimentation Soins et santé Avant d'avoir un hérisson Est-ce normal si... ?
Saviez-vous ? Amusant ! Photos de notre hérisson Galerie des hérissons
Cartes virtuelles Liens et références Questions et commentaires

 

Qu'est-ce qu'un hérisson

 

HÉRISSON : n.m. [lat. ericius ] Petit mammifère insectivore de la famille des érinacéidés apparenté à la taupe et à la musaraigne. Il est originaire d’Europe, d’Afrique et d’Asie. Le hérisson est caractérisé par une grande quantité de piquants sur le dos et par le fait qu'il se roule en boule pour se protéger.

Malgré le fait qu'ils disposent d'une vision très faible, presque nulle, ils ont en revanche l’odorat et l’ouïe très développés. L’espèce gardée comme animal de compagnie en Amérique du Nord est le hérisson africain à ventre blanc. La longueur moyenne d’un hérisson de cette espèce se situe entre 12 et 22 cm et le poids entre ½ et 1 ¼ lbs.
Beaucoup de gens confondent encore le hérisson avec le porc-épic, un animal très différent et sans lien de parenté avec le hérisson. Tandis que les épines du porc-épic sont extrêmement pointues, dentelées et très dangereuses, celles du hérisson sont lisses et beaucoup moins piquantes.
porc-épic
Porc-épic Hérisson
 
Il y a environ 14 espèces de hérissons. Les quatre principales sont :
  • le hérisson d'Europe
  • le hérisson à longues oreilles
  • le hérisson du désert
  • le hérisson africain à ventre blanc
À l’état sauvage, les hérissons africains à ventre blanc vivent en Afrique occidentale, en Somalie et en Tanzanie.

Ils s’abritent le jour dans la brousse épaisse et parcourent plusieurs kilomètres la nuit à la recherche de nourriture (insectes, vers, souris, musaraignes, petits oiseaux et grenouilles).
 
Les hérissons africains peuvent être de diverses couleurs.
Pour voir des photos et avoir une description de chacune de ces couleurs, cliquez ici.
 

    Le hérisson africain à ventre blanc est l’espèce reconnue
légale au Québec depuis novembre 2002
Pour consulter le règlement, suivez ce lien et cliquez sur C-61.1,r0.0002 : Règlement sur les animaux en captivité.

 
Un peu d'histoire ! 
Note: Les hérissons dans les photos suivantes sont, bien sûr, un ajout de notre part... ;-)
Les hérissons existent depuis très, très longtemps.
On pense que cet animal existe depuis l’époque des dinosaures (des fossiles de hérissons datant de cette période ont été retrouvés). 

L'apparence des ancêtres des hérissons était à peu près la même que ceux d'aujourd'hui.


Dans les tombeaux égyptiens, plusieurs murales représentent des scènes de genre (scènes de la vie quotidienne).

Certaines d’entre elles illustrent des personnages jouant à des jeux de société et des enfants jouant avec divers jouets. L’un d’eux : un petit hérisson de bois monté sur roues ! Un de ces jouets fut découvert dans la ville persane de Susa. 
C’est grâce au climat particulier de l'Égypte que plusieurs objets faits de matériaux périssables
tels le bois et le tissu furent conservés.

Par ailleurs, dans l’ancienne Égypte, on croyait que le hérisson protégeait les morts.
De nombreuses représentations de cet animal ont été trouvées dans plusieurs tombes.

 

Pour les Romains de l’Antiquité, le hérisson était un animal d’une grande importance lors d’une coutume qui nous est très familière aujourd’hui.

En effet, le 2 février de chaque année, les anciens Romains tentaient de prévoir l’arrivée du printemps en observant le hérisson sortir de son terrier. Si le hérisson voyait son ombre (et avait peur), cela signifiait que l’hiver allait durer encore six semaines. Dans le cas contraire, cela signalait l’arrivée du printemps.

Aujourd’hui, cette coutume est célébrée avec la marmotte, mais c’est le hérisson qui était à l’origine de cette coutume.

 

Au Moyen Âge, les hérissons n’ont pas connu un sort toujours heureux. Ce gentil animal faisait parfois partie de la liste d’ingrédients pour la fabrication de concoctions médicinales toutes aussi « farfelues » qu’inefficaces. Par exemple, on croyait que les cendres de la peau des hérissons avaient la caractéristique d’enrayer les problèmes de calvitie. Pire, on pensait que la vision de nuit pouvait être améliorée simplement en mangeant l’œil droit d’un hérisson préalablement frit dans l’huile de lin.

L'iconographie médiévale a fait du hérisson le symbole de l'avarice et de la gourmandise. Cela est sans doute en relation avec l'habitude qu'on lui prête de se rouler sur les pommes, les figues et les raisins pour aller ensuite, tous ces fruits fixés à ses épines, les cacher dans le creux des arbres pour nourrir ses petits.
Les hérissons existent depuis longtemps dans diverses régions (Europe, Afrique). Toutefois, ce n’est seulement que depuis quelques années qu’ils sont considérés comme animaux de compagnie légaux en Amérique du Nord (ainsi que dans quelques autres pays du monde).

Cependant, aux États-Unis, la possession d’un hérisson est actuellement illégale dans quelques états, comme c’est le cas en Pennsylvanie, en Géorgie, dans le Vermont, le Maine, dans Washington D.C., à Hawaii et en Californie (le hérisson pourrait vivre à l’état sauvage dans certaines de ces régions et l’on craint une surpopulation).

Il est également interdit d’avoir un hérisson dans certaines secteurs de l’état de New York (Manhattan, Brooklyn, Queens, Bronx, Staten Island) et au Canada, à Windsor en Ontario et à Langley en Colombie-Britannique.

Mais comment les hérissons africains à ventre blanc sont-ils parvenus jusqu’aux États-Unis ? 

Il semble que l’aventure remonte à la toute fin des années 80, au Nigeria sur le continent africain. Ce pays connaissait alors un problème de surpopulation de hérissons. Des boîtes contenant des hérissons furent données (vendues ?) à des expéditeurs qui eux, les envoyèrent à New York pour les vendre comme animaux de compagnie. Les prix étaient alors exorbitants (jusqu’à 6 000 $ pour un couple reproducteur).

Entre 1988 et 1991, plusieurs milliers de hérissons furent envoyés du Nigeria à New York. Ce type d’importation fut interdit en 1991 par le USDA (United States Department of Agriculture) pour diverses raisons.

Bien que tout nouveau, l’engouement pour les hérissons fut croissant et les coûts onéreux de ces animaux sur le marché ont suscité un phénomène triste et déplorable: la reproduction forcée et non contrôlée. Cela a donné lieu à l’apparition de quelques maladies génétiques (dont le Wobbly Hedgehog Syndrome) dans certaines lignées de hérissons.

Aux États-Unis, il est actuellement nécessaire d'avoir une licence du USDA pour pouvoir être éleveur(e) et vendre des hérissons. Ce contrôle a pour but de préserver la qualité des futures lignées de hérissons et de tenter de réduire le plus possible les risques de maladies consanguines.

Pour terminer, comme vous le savez peut-être déjà, le hérisson africain à ventre blanc est légal dans la province de Québec (Canada) depuis novembre 2002 et connaît une popularité grandissante.
D’où vient le mot « hérisson » ?
En français, « hérissé » signifie « qui est couvert de pointes, d’épines ». Voilà l’origine du mot hérisson.

En anglais, « hérisson » se traduit par hedgehog. Le hérisson a été nommé ainsi parce que cet animal a tendance à se déplacer le long des haies (hedgerow) et parce que sa silhouette ressemble un peu à celle d’un cochon (hog).
Le hérisson, ce héros !
À l’état sauvage, les hérissons ont la particularité de s’attaquer – en cas de danger – à de petits serpents venimeux ! Astucieux et courageux, le hérisson s’en prend également au scorpion en lui mordant d’abord la queue !

Il semble que le hérisson soit capable de résister à des doses considérables de poison de certains animaux venimeux alors que ces mêmes doses seraient assez puissantes pour tuer un homme. Mais prenez garde ! Ne laissez jamais des produits chimiques en présence de votre animal ; ce dernier n’aurait aucune chance de survie en cas d’ingurgitation.
Aujourd’hui : le hérisson vu par différentes cultures
Encore aujourd’hui, dans certaines régions d’Afrique, les hérissons sont considérés comme un... mets succulent ! Le hérisson, une fois assommé, est enduit d’une épaisse couche d’argile puis mit sur des braises pendant quelques minutes. Une fois la viande cuite, l’argile, qui a la particularité de retenir les épines, est retirée.
Dans plusieurs pays d'Europe, les hérissons sont, heureusement, perçus différemment : ils font partie du folklore enfantin et sont vus comme des animaux mythiques et fabuleux.

Il existe une multitude de livres pour enfants mettant en vedette le hérisson.
Toujours en Europe, notamment en France et en Angleterre, il existe quelques refuges pour hérissons. Ceux-ci recueillent, entre autres, les hérissons ayant subi des blessures lorsque des voitures les percutent.

Par ailleurs, on raconte que les hérissons sont perçus comme des animaux sacrés en Chine et qu'aucun mal ne leur est fait.

Aux États-Unis, le nombre de hérissons comme animaux de compagnie est actuellement estimé à plus de 40 0000 ! C'est également aux États-Unis que se tiennent, depuis la fin des années 90, d'importants congrès sur le hérisson africain !

Dans plusieurs pays du monde, on a compris que le hérisson est un animal de compagnie tout à fait extraordinaire qui n'a pas fini de nous émerveiller !

Sources : 
BARBARA, Diane, CORNUEL Pierre, A-t-elle raison, Lili Hérisson ?, Actes Sud junior, 1999, 2O p.
CHEVALIER, Jean, GHEERBRANT, Alain, Dictionnaire des symboles, Robert Laffont / Jupiter, Paris, 1996, 1060 p.
PAVIA, Audrey, The Guide to Owning a Hedgehog, T.F.H. Publications Inc., USA, 2003, 63 p.
RILEY, P., CHOMEL, B, "Hedgehog zoonoses", CDC, vol. 11, no 1., University of California, USA, janvier 2005.
WROBEL, Dawn, An owner’s guide to a happy healthy pet: The Hedgehog, Howell Book House, USA, 2002, 123p.
www.musee-du-jouet.com/europe/antiquite.doc



À propos de herisson.qc.ca